Page Principale Nous rejoindre Nos services Plan du site

L'ASSURANCE HABITATION


L'assurance habitation est une protection nécessaire pour tout propriétaire ou locataire. Le risque d'un sinistre important est relativement faible en habitation. Considérant l'importance de l'actif en jeu, il est préférable de souscrire à une assurance qui protège contre les sinistres. Le coût de cette assurance tient compte du risque associé au bien à assurer. On n'a qu'à comparer le coût d'assurance d'une maison de 125 000 $ avec celui d'une voiture 10 000 $.

Le coût d'une assurance habitation peut varier de 150 $ pour un logement à 1 000 $ pour une grande maison. Le coût d'une assurance pour une même habitation peut varier du simple au double selon les couvertures choisies et la franchise. L'important est de magasiner et de comparer des assurances offrant des couvertures et des services similaires.

Voici quelques points généraux en matière d'assurance habitation:

  1. Contrairement à la croyance populaire, il n'existe pas de police d'assurance standard au Canada. Chaque assureur propose des couvertures et des franchises particulières. 

  2. Le propriétaire d'une maison doit souscrire à une police habitation dès qu'il devient légalement propriétaire (au moment de passer chez le notaire, sa police doit être en vigueur) et cela est obligatoire si une hypothèque grève la propriété. Le locataire doit souscrire à une assurance au moment où il prend possession des lieux loués. Une maison en construction doit être assurée par son propriétaire même s'il n'occupe pas les lieux en question.

  3. Il est recommandé de magasiner auprès d'assureurs et de courtiers indépendants. Comme pour les banques dans le domaine hypothécaire, les assureurs ont leurs représentants exclusifs, mais il existe aussi des courtiers indépendants qui représentent plusieurs compagnies d'assurance en même temps. Comme dans le cas du courtier hypothécaire, le courtier d'assurance magasine pour son client.

LE COÛT DE L'ASSURANCE

Plusieurs facteurs influencent le coût d'une police habitation:

  1. La protection offerte et la franchise de la police sont les principaux facteurs qui influencent le coût de la police. Une police tout risque est plus coûteuse mais offre une meilleur protection.  Les franchises varient généralement entre 200 $ et 500 $(pour une maison de moins de 200 000 $).

  2. Plusieurs assureurs offrent des rabais aux personnes qui possèdent des détecteurs de fumée, des systèmes alarme anti-intrusion ou des extincteurs automatiques. 

  3. Plusieurs assureurs offrent des rabais de reconnaissance à des clients de longue date. Ces rabais peuvent venir sous la forme d'une diminution de coût de la prime, ou bien d'une diminution de la franchise, ou encore d'une meilleure protection de base.

  4. Un client qui combine ses assurances habitation, auto et autres peut bénéficier d'un rabais incitatif.

  5. Les membres de certains regroupements ou Ordres professionnels peuvent bénéficier d'un tarif de groupe.

  6. Certains assureurs offrent des rabais aux personnes âgées.

  7. Le facteur de risque associé à chaque propriété influence le coût de la prime, par exemple l'âge de la maison, la présence d'un poêle à bois ou d'un réservoir de mazout souterrain, etc.

  8. Le facteur de risque associé au secteur, par exemple le taux de criminalité.

  9. Le passé d'un assuré influence la prime. Un assuré qui a plusieurs réclamations dans un délai de moins de 5 ans, vols, vandalismes, verglas, etc. verra sa prime augmenter de façon importante.

ÊTRE "SUR-ASSURÉ" OU "SOUS-ASSURÉ"

Il faut éviter d'être "sur-assuré" ou "sous-assuré". Dans le premier cas, l'assuré paie pour une prime qu'il n'a pas besoin et dont il ne bénéficiera jamais alors que dans le deuxième cas, l'assuré économise sur la prime mais subit un risque important car il ne sera pas couvert pour la totalité de la valeur de remplacement des biens en cas de sinistre. Il vaut mieux éviter les deux situations.

Plusieurs personnes croient que d'être "sur-assurées" sera bénéfique en cas de sinistre. Pas du tout:  quelles que soient les limites d'une police d'assurance, on ne peut jamais réclamer une indemnité supérieure à la valeur des pertes encourues à l'égard d'un bien assuré. De façon générale, on n'assure pas la valeur d'un terrain, tout simplement parce que le terrain ne peut pas se faire voler et ne peut pas brûler. 

Afin d'éviter toute incertitude vis-à-vis la couverture requise pour le coût de remplacement du bâtiment, vous pouvez contacter un évaluateur agréé pour obtenir un rapport d'évaluation pour le coût de remplacement.

Voici un exemple réel (2000) : un assuré constate que sa prime augmente d'année en année, plus rapidement que l'inflation et qu'il n'a aucune réclamation récente. L'assuré commence par se renseigner auprès de la compagnie d'assurance pour connaître les motifs de ces augmentations. Le représentant de l'assureur utilise la situation occasionnée par la verglas et de son impact sur les primes. En plus, il mentionne le montant important de la valeur de remplacement. C'est suite à ce commentaire que l'assuré commence à poser des questions pour connaître les caractéristiques physiques du bâtiment et la valeur de remplacement considérée. Après plusieurs vérifications, l'assuré constate qu'il est "sur-assuré" d'environ 13%. Après un réajustement de la valeur de remplacement, la prime d'assurance a diminué de 9%.

LA VALEUR ASSURABLE D'UNE MAISON

La valeur assurable d'une maison tient compte de différents éléments:

  • La valeur de remplacement de la maison;

  • La valeur des fondations: pour certains assureurs la valeur des fondations est incluse dans la valeur de remplacement.

  • Les frais de déblaiement (nettoyer le terrain après un sinistre).

Généralement, une personne qui assure sa maison en valeur neuve doit être couverte a 100% de la valeur de remplacement. De plus, la majorité des contrats hypothécaires exige une couverture à 100% de la valeur neuve.

LA CLAUSE PROPORTIONNELLE

Un propriétaire peut décider d'assurer sa maison pour un montant moindre que la pleine valeur de remplacement. Par exemple, M. X peut décider d'assurer pour 70 % de la valeur dépréciée de sa maison. Dans un tel cas, si la maison de M. X était détruite par un incendie, M.X serait dédommagé jusqu'a raison de 70% de la valeur dépréciée. Maintenant, si la maison de M.X était cambriolée et que les dommages s'élevaient à 5 000 $, M. X serait compensé pour un montant proportionnel à sa couverture.

LA VALEUR ASSURÉE DES AMÉLIORATIONS D'EMPLACEMENTS

Contrairement à la croyance générale, chaque contrat d'assurance possède des clauses différentes et il appartient à l'assuré de bien comprendre les couvertures qui lui sont offertes. Dans le cas des améliorations d'emplacement, la valeur assurée représente généralement un pourcentage de la valeur assurée de la maison. Généralement le pourcentage sera d'au moins 5% et peut-être plus. C'est donc dire que le propriétaire d'une maison assurée pour 100 000 $, serait compensé jusqu'à 5 000 $ pour des dommages causés à ses améliorations d'emplacement. Les améliorations d'emplacement sont: les trottoirs de béton, l'asphalte ou le pavé-uni, les arbres, arbustes, haies, la pelouse, rocaille, etc. Compte tenu du coût neuf des améliorations d'emplacement, une couverture de 5 000 $ peut facilement être insuffisante; il vaut donc mieux se renseigner auprès de son assureur. En cas de désaccord, vous pouvez demander une estimation de remplacement à un ou deux paysagistes.

LA VALEUR ASSURÉE DU CONTENU OU DES BIENS MEUBLES

Généralement, lorsqu'on assure sa maison on assure également le contenu ou les biens meubles. Dans la majorité des contrats d'assurances, la valeur assurée des biens meubles est un pourcentage de la valeur assurée de la maison. Encore une fois, il s'agit ici de vérifier que la couverture est suffisante pour couvrir le remplacement des biens en cas de sinistre.

Il est à noter que des objets de valeur (bijoux, manteaux de fourrure) ne sont pas nécessairement couverts. Également, les équipements qui sont utilisés pour des fins d'affaires ne sont pas nécessairement couverts.

LE CONTRAT D'ASSURANCE

Comme pour la majorité des contrats, les gens ne prennent pas le temps de lire le contrat d'assurance. Premièrement, il faut en obtenir une copie. Généralement, votre assureur doit vous remettre une copie pour un nouveau contrat, mais il n'est pas tenu de vous en faire parvenir une copie à chaque renouvellement. Vous pouvez en tout temps obtenir une copie de votre contrat d'assurance en communiquant avec votre représentant.

LE TABLEAU DE MAGASINAGE

Afin de vous aider dans votre recherche d'un assureur, nous vous présentons une grille de magasinage. Dans cette grille, on trouve des critères à comparer lors du choix d'un assureur.

Télécharger la grille de magasinage des assurances (Le programme de visionnement Adobe acrobat Reader est requis.)


Site optimisé - Responsabilité

© 2000-2010 Le carrefour immobilier virtuel (C.I.V.) inc. Tous droits réservés.